La préparation du dossier de candidature à l’Université 1/3

 

Dossier de candidature à l’Université… Le casse-tête d’un dossier incompréhensible ! Pour cela l’UEE consacra une série de 3 articles pour vous aider à postuler votre dossier.

Vous êtes, exilé ou séjournant, européen ou français, vous seriez affronté à la difficulté de se tracer votre avenir par le choix de la filière de vos études universitaires, mais une fois cela est réglée un nouveau casse-tête se déclenche « construire votre Dossier de candidature ».

En générale, l’étudiant exilé venu en France, n’est pas assez informé de la manière dont il doit construire son dossier afin de convaincre l’université de retenir sa candidature.

Il vous sera indispensable de vous poser plusieurs questions pour que vous puissiez monter votre dossier de candidature solide et acceptable.

  • Quels sont les documents que le candidat devra les posséder à une traduction ? est ce que cette traduction doit être assermentée ?

C’est tout d’abord le diplôme : Les candidats exilés ayant un diplôme, bac ou toutes autres justificatifs de précédentes études faites hors de France. L’existence de ce diplôme est substantielle. Ce diplôme si ce n’est pas rédigé en français, il faut faire une traduction qui doit être assermentée.

  • Comment reconnaitre ses diplômes en France ?

Tous les diplômes doivent être reconnus par l’ENIC-NARIC France.

C’est l’organisme chargé de faire l’équivalence des diplômes étrangers par une attestation comparabilité qui détaille le niveau scientifique reconnu du diplôme selon des barèmes compatibles avec le cadre de certification française et européenne. A une seule fois on peut déposer un ou deux diplôme/s qui coute 80€ pour un simple séjournant. Si vous êtes reconnu par l’OFPRA comme refugié ou vous êtes un demandeur d’asile c’est gratuit.

Pour plus des détails sur la procédure de la délivrance d’une attestation consultez notre article

  • Comment faire si votre diplôme n’est pas comparable ? Ou bien l’établissement auteur du diplôme ne figure pas sur la liste des établissements admissibles à l’équivalence par l’ENIC-NARIC ?

Il vous suiffera de lire l’article pour trouver l’équivalence par expérience. voire notre article sur la procédure de reconnaissance par expérience

 

  • Quel sont les autres documents vous avez besoin ?

Il est important d’accumuler tous les justificatifs de ce que vous avez appris, les relevés de note et si possible une explication détaillée pour chaque matière de votre ancien parcours.

 

Une fois les diplômes sont traduits et l’attestation de comparabilité de l’ENIC-NARIC est obtenue, vous devriez faire une ou plusieurs lettre/s de motivation (LM) si vous voulez cibles plusieurs universités, il est préférable d’écrire une LM de référence et de la changer pour chaque candidature.

La préparation due à la LM est similaire de celle du CV, quant à lui, on doit l’adapter avec notre parcours et la formation visée. Une article pour les modèles de LM et CV sera publiée bientôt.

Les étudiants allant vers un master ils doivent écrire un projet d’étude très bien orienté, ce dernier se voit par la synthèse qui enforcera de votre candidature. Une article sera publié sur la préparation d’un projet d’étude.

Noté bien que le fait de lire plusieurs fois votre dossier est important voire indispensable ! Soit par vous-même et ou par plusieurs personnes qui maitrisent la langue. Une faut de syntaxe ou d’autographe peut dévaloriser votre candidature et peut vous priver d’une potentielle chance d’être accepté.