Le Programme national d’aide à l’Accueil en Urgence de Scientifiques en Exil (PAUSE)

Le Programme national d’aide à l’Accueil en Urgence de Scientifiques en Exil (PAUSE) a lancé un nouvel appel à candidatures. L’échéance de l’appel est fixée au 2 octobre 2019.

 

Les dossiers de candidatures sont constitués par les organismes de recherche publics et les établissements d’enseignement supérieur publics sous tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’Innovation et/ou du ministère de la Culture ainsi que par les établissements d’enseignement supérieur privés d’intérêt général (EESPIG).

 

Critères d’éligibilité

Établissements d’enseignement supérieur et de recherche sous tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation & Établissements d’enseignement supérieur privés d’intérêt général (EESPIG) :

Les financements ont pour objet de cofinancer un projet d’accueil pour un(e) scientifique étranger(e) de toute origine géographique et de toute discipline remplissant l’ensemble des critères d’éligibilité suivants :

  • Pouvoir justifier de son statut d’enseignant-chercheur ou de chercheur ou être au minimum inscrit en doctorat (dans son pays d’origine ou en France) ;
  • Se trouver en situation d’urgence :
    – être victime de persécution ou de violence en raison du contenu de ses recherches, de la libre expression de ses opinions, de son identité, de ses croyances, de son orientation sexuelle,… ;
    – être victime d’un autre type de menace à préciser.
  • Quel que soit son lieu de résidence actuel :
    – être dans l’obligation de s’exiler de son pays d’origine ;
    – être en France depuis moins de 3 ans.

Etablissements d’enseignement supérieur sous tutelle du ministère de la Culture

  • Pouvoir justifier d’une expérience d’enseignement de 5 ans minimum
  • Se trouver en situation d’urgence :
    – être victime de persécution ou de violence en raison du contenu de ses recherches, de la libre expression de ses opinions, de son identité, de ses croyances, de son orientation sexuelle,…
    – être victime d’un autre type de menace à préciser.
  • Quel que soit son lieu de résidence actuel :
    – être dans l’obligation de s’exiler de son pays d’origine ;
    – être en France depuis moins de 3 ans.

Si l’ensemble de ces critères ne sont pas remplis, nous vous invitons à nous contacter par mail afin de nous faire part de votre situation à l’adresse suivante : pause@college-de-france.fr

Montant du financement

Le montant du financement attribué varie en fonction du statut et de l’expérience du bénéficiaire ainsi que de l’existence d’un projet d’accompagnement social par l’établissement d’accueil :

  • Catégorie 1 (doctorant, assistant de recherche), jusqu’à 20.000 euros ;
  • Catégorie 2 (post-doc, maître de conférences, ingénieur de recherche), jusqu’à 40.000 euros ;
  • Catégorie 3 (professeur des universités, directeur de recherche), jusqu’à 60.000 euros.

La subvention de co-financement allouée par PAUSE est plafonnée à 60% du montant total du budget présenté par l’établissement d’accueil. Un co-financement à hauteur de 80% peut être alloué aux établissements présentant plus d’une candidature par appel et peut être envisageable exceptionnel, au cas par cas, en fonction de la situation particulière du chercheur et/ou de l’établissement.

Durée du soutien financier

Le soutien financier reçu pour accueillir un candidat couvre une période d’une année maximum sur toute la durée du projet d’accueil. Il est conseillé aux établissements de proposer un projet d’accueil du scientifique en danger portant sur 12 mois et, à défaut, d’une durée minimum de 6 mois.

Le financement pourra être renouvelé une fois, à l’issue d’un nouveau processus d’évaluation sur la base de l’avancée des travaux et des résultats scientifiques.

Cas particulier : les doctorants inscrits en première année au moment de leur première candidature pourront se voir co-financer, après évaluation de leurs résultats scientifiques, une troisième année afin d’achever leur doctorat.

Le cas échéant, l’évaluation du dossier se fera sur la base de l’avancée des travaux et des conclusions du comité de suivi de thèse de l’établissement d’accueil.

pour plus d’inforamtion veuillez consulter l’article original ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *